Alpha Bêta créa
Article Mediaphore

Le vrai du faux des chiffres du tourisme en Guadeloupe !

Les chiffres du tourisme en Guadeloupe : remise en perspective

« La Guadeloupe dans le top 3 des destinations mondiales »

Cet article de Mediaphore qui court sur les réseaux sociaux a de quoi flatter nos ego ! Mais passé cet utopique et glorieux résultat, revenons sur terre et regardons de plus près… De long en large, l’article nous révèle cet impossible résultat mais a toutefois l’honnêteté de préciser la source, qui elle, raconte une toute autre histoire :

Ces données sont donc issues de Travelport et précisent 3 cadres concernant les statistiques :

  • Elles proviennent des données de réservation transitant par un logiciel, GDS, largement répandu, sur un échantillon de 17 000 réservations, ce qui est suffisant pour donner un résultat valable.
    Mais…

  • 2. Elles ne concernent que les réservations réalisées depuis la France métropolitaine ! Ce qui annule complètement l’aspect international.
  • Elles ne concernent que les longs courriers. Sont donc exclus les courriers courts que sont les destinations européennes, et les moyens courriers, globalement les pays autour de la méditerranée, dont ceux particulièrement prisés depuis la reprise de cette année, le Maroc, la Tunisie, l’Egypte et la Turquie.

Voici donc le top 10 des destinations des Français de métropole longs courriers :

1 – Etats-Unis – 17,298 réservations de vol
2 – Thaïlande – 8,448
3 – Guadeloupe – 7,541
4 – Martinique – 7,474
5 – Emirats Arabes Unis – 6,871
6 – Île Maurice – 6,719
7 – Canada – 5,614
8 – Réunion – 5,460
9 – République Dominicaine – 4,919
10 – Chine – 3,355
Source (la vraie) : Travel Mag

Fréquentation touristique : la Martinique passe loin devant la Guadeloupe, VRAI, MAIS…

Avec plus d’un million de visiteurs annoncés en 2017 en Martinique, contre plus de 600 000 en Guadeloupe, la Martinique a fait un bon énorme passant de derrière la Guadeloupe à largement devant !

Encore une fois, les données ne sont pas recevables en l’état. D’après nos informations, la Martinique a intégré les visiteurs des bateaux de croisières et ceux par avion alors que la Guadeloupe n’a intégré que ceux par avion. La comparaison est donc faussée, même si la Martinique accueille bien davantage de bateaux de croisières que la Guadeloupe, elle continue de se situer en dessous de la Guadeloupe concernant le tourisme de séjour. Comme le montre d’ailleurs le top 10 ci-dessus et les tableaux fournis dans notre précédente newsletter.
Cependant, la Martinique a opéré un grand changement dans sa communication depuis 3 ans et remonte en fréquentation de séjour par rapport à la Guadeloupe. +22,8% en 2017 par rapport à 2016, contre +16% en Guadeloupe. De plus, elle accueille bien plus de bateaux de croisière que la Guadeloupe qui peine à en recevoir davantage.

Sources : communiqué en PDF du Comité Martiniquais du tourisme et une explication de la croissance des croisiéristes en Martinique.
Exemple significatif de l’offensive martiniquaise sur la Guadeloupe :
article de Ouest France sur la vente du rhum martiniquais à Saint-Malo lors de la Route du Rhum 2018à consulter ici.

Autre exemple source de confusion : les données de l’aéroport

L’aéroport international de la Guadeloupe enregistre chaque année une hausse et reste globalement en progression. Cependant, la fréquentation de l’aéroport n’est pas forcément touristique ni à destination de la Guadeloupe. L’agrandissement et l’ouverture de l’aéroport régional en font un lieu de transit important dans la Caraïbe. Les retombées sont donc importantes pour l’aéroport et la Guadeloupe mais ces données ne sont pas celles de la fréquentation touristique.

Conclusion

Les données publiées sont toujours à étudier de près et les effets d’annonce à prendre avec des pincettes.
Les réservations depuis la France Métropolitaine de septembre, octobre et novembre montre une stagnation de la destination. Nous informerons des données 2018 exactes dès leur parution en 2019.

Communication digitale illustration

Infographie : Communication digitale

Communication digitale, sites Internet, outils de site, réseaux sociaux, ce qu’il faut savoir afin de définir sa stratégie de communication digitale. Cette infographie s’adresse principalement au TPE et PME de Guadeloupe et de la Caraïbe.
Communication digitale

Mots clés Guadeloupe

Rien de neuf sous le soleil !

Etudes sur les destinations outre-mers en métropole :

Depuis 2010, la Guadeloupe continue sa progression en terme de nombre de visiteurs touristiques. Le public est toujours à 75% francophones européens malgré les nouvelles liaisons aériennes ‘bon marché’ entre des grandes agglomérations de l’est américain et Pointe-à-Pitre et le retour des liaisons vers le Québec. Les activités, les hébergements hors hôtels et les restaurants se sont aussi démultipliés.
&nbsp

L’étude de “Notoriété d’image des destinations d’outre-mer” réalisé par Harris en 2017 est complète, précise, mais ne montre pas de nouveauté sur notre destination Guadeloupe, tout comme la Martinique ou La Réunion, destinations équivalentes.
&nbsp

L’image de la Guadeloupe est bonne, on y vient pour sa proximité, son soleil, la mer, le rhum,…
La Martinique est la Guadeloupe dégage des images très similaires, le “rhum” est plus présent en Martinique, la Guadeloupe une connotation plus “exotique” et “dépaysement”, dû à l’aspect tropical, la musique et le culinaire.
Positionnement Guadeloupe

&nbsp

La montagne, on en parle ?
On constate que l’aspect montagne est très peu évoqué, contrairement à La Réunion, qui en a fait son point d’attraction principal en l’inscrivant au Patrimoine de l’Unesco.
&nbsp

La Guadeloupe, avec son volcan actif, et sa chaîne de montagne a donc un atout certains à développer.
Que faire de la culture ?
Si elle est évoquée pour la Martinique et la Guadeloupe par les voyageurs sortant peu de France, elle ne l’est pas du tout par les grands voyageurs. Force est de constaté qu’elle n’est pas non plus bien développé. Des musées, des habitations, des bâtiments patrimoniaux, de l’histoire il y a en a, manque une promotion bien ciblée et une professionnalisation de guides spécialisés.
Le Gwo Ka est d’autres musiques folkloriques sont tout de même bien appréciés et le visiteur aura plus de chance d’y assister et participer en Basse-Terre.
&nbsp

En conclusion : rien de neuf sous le soleil !
Le nombre de visiteurs progressent toujours et restent prévus à la hausse. La destination Guadeloupe, comme la Martinique et La Réunion, sont bien connus des hexagonos. Leurs points forts sont la facilité d’accès, la langue, le soleil et la mer. C’est aussi une destination d’habituées, plus de 60% des visiteurs sont déjà venus et compte revenir.
Des atouts comme la montagne et la culture sont toujours à développer comme on le sait depuis longtemps sans pour autant voir beaucoup de progrès dans le domaine.

Télécharger l’étude complète ici.

Innovations

Hébergements touristiques et innovation

Où en est-on dans l’innovation ?

Analyse des hébergements touristiques en Guadeloupe, hors hôtellerie
Cas particulier de Bouillante

Considérées comme innovations au plan international (résumé) :

Le produit lui-même:

  • Offre nouvelle ou modifiée;
  • Produit exemplaire (éco-installation, éco-responsable);
  • Produit combiné (hébergement, restauration, activités).

Le client : produit ciblé (jeunes, femmes d’affaires, etc.).
Le lieu: offre située dans un endroit insolite, unique, réputé,…
Innovations liées à la livraison de la prestation touristique

La co-création. Les clients participent à la définition de l’offre ou de nouveaux produits, notamment par les communautés virtuelles.
S’adjoindre des produits extérieurs comme yoga, langue, danse, découverte de la nature ou des arts.
Modes de réservation et de tarification innovants.
Gestion des ressources humaines.
Le tourisme participatif plutôt que contemplatif (cuisine, jardin, artisanat,…).
Pour les entreprises de petite taille, c’est-à-dire la majorité, l’accès à l’innovation est souvent difficile. Elles doivent alors se doter de compétences ou de technologies adéquates et prendre du temps pour développer de nouveaux produits ou modes de gestion.
Ne pas confondre innovation et standing
L’offre hébergement évolue en Guadeloupe, elle suit une évolution de montée de gamme notamment pour les nouveaux de se démarquer des anciens, également pour faire face à une montée en gamme mondiale généralisée. On note bien évidemment la rénovation (agrandissement, amélioration de la décoration, ajout de piscines, jacuzzi, de plus en plus souvent individualisés). Ceci entre dans la mise en conformité avec la demande plutôt que l’innovation ou une réelle montée en gamme.

Font partis du standing : le spacieux, la piscine ou le jacuzzi individuel, l’intimité, la vue, l’entretien et le raffinement de la décoration, la qualité du linge et produits fournis, la proximité d’activités et de restaurations, le service à la chambre ou lié à l’hébergement (massage, sports, gardiennage d’enfants en bas âge, etc.).

Font partis de l’innovation : la spécialisation par thème ou par public très ciblé (végétariens, naturiste, gay friendly, rencontres, handicaps, communautés religieuses, gestion des enfants, etc.), l’individualisation du séjour tant sur le plan de l’aménagement du logement que les activités proposées via l’hébergement, le numérique (gestion numérique du logement, réservation d’activités dans le logement, accès à du contenu personnalisé, etc.).
L’éco-responsabilité est toujours classée dans l’innovation tant elle est reste encore peu répandue.
La Guadeloupe a pourtant des dispositions naturelles à ses innovations, l’énergie solaire et la récupération de l’eau de pluie. La valorisation HQE est elle aussi sous-exploitée alors que les techniques sont parfaitement maîtrisées et les compétences locales bien représentées.
Nouveauté et innovation

Constats en Guadeloupe
Une hôtellerie en retard de gamme et d’innovations, coûteuse, au regard de la concurrence caribéenne.
Pléthore d’hébergements en petites structures familiales sans stratégie autre que le remplissage, donc quasiment pas innovante ni différenciatrice les uns des autres, sauf la gamme et donc le prix allant de petit budget à budget moyens – cas rares de très haut de gamme.
Pas réseau thématique local au national.
Les hébergements obtenant des labels s’adaptent à leurs demandes pour intégrer des réseaux de communications nationaux et ne les utilisent pas comme marquage de leur stratégie ou récompense de leurs efforts.
La Guadeloupe encourage des produits nouveaux afin de diversifier l’offre déjà pléthorique en place. La politique du CTIG est orientée vers un accroissement du nombre de visiteurs alors que l’archipel ne sait déjà plus gérer le taux de déchets, le besoin en eau et l’entretien des routes. La promotion fait état de toutes les possibilités offertes par l’archipel sans toutefois trouver une identité et un positionnement claire et différenciateur.
A titre individuel (les hébergements et activités) comme à titre régional (les institutions) l’absence de stratégie est notable. La nouveauté est encore possible mais l’innovation, tant environnemental, que structurelle ou encore numérique, est balbutiante.

Constat tout à fait regrettable car l’innovation permet la hausse des prix tout en baissant les coûts de fonctionnement alors que l’investissement plus élevé est supporté par des aides et subventions ce qui dégage une plus forte valeur ajoutée financière et promotionnelle.
Exemples entre nouveau et innovant en Guadeloupe

  • Produit nouveau : location de camping-car avec liste des terrain d’accueil volontaires
    Ce produit est nouveau en Guadeloupe mais ancien ailleurs dans le monde. L’accueil des particuliers est aléatoire, certains proposent eau, électricité et même table d’hôtes, d’autres rien du tout.
    Ce produit est nouveau mais ne propose rien d’innovant. La croissance possible paraît très faible et l’activité restera familiale sans proposer d’emploi seulement une légère rémunération pour les terrains d’accueil.
  • Produit innovant : bungalows flottants en lagon autonomes en énergie
    Les bungalows flottants proposés à la location permettent aux clients de se sentir comme sur un bateau sous toutefois avoir des connaissances en navigation. Les bungalows sont autonomes en énergie solaire et équipés pour le tri sélectif. La gamme des clients est haute.
    Ce produit est non seulement nouveau mais également innovant. La croissance paraît envisageable, la valeur ajoutée avérée et donc possiblement porteuse d’emplois.

 

Etude sur l’offre de Bouillante
Tableau des nouveautés de hébergements à Bouillante
Considérés comme nouveau par rapport à l’existant en Guadeloupe ces 3 dernières années
Tableau des nouveautés de hébergements à Bouillante
Tableau des innovations des hébergements à Bouillante
Considérons qu’il y a énormément à faire pour Bouillante comme toute la Guadeloupe
Tableau des innovations des hébergements à Bouillante