Etudes sur les destinations outre-mers en métropole :

Depuis 2010, la Guadeloupe continue sa progression en terme de nombre de visiteurs touristiques. Le public est toujours à 75% francophones européens malgré les nouvelles liaisons aériennes ‘bon marché’ entre des grandes agglomérations de l’est américain et Pointe-à-Pitre et le retour des liaisons vers le Québec. Les activités, les hébergements hors hôtels et les restaurants se sont aussi démultipliés.
&nbsp

L’étude de “Notoriété d’image des destinations d’outre-mer” réalisé par Harris en 2017 est complète, précise, mais ne montre pas de nouveauté sur notre destination Guadeloupe, tout comme la Martinique ou La Réunion, destinations équivalentes.
&nbsp

L’image de la Guadeloupe est bonne, on y vient pour sa proximité, son soleil, la mer, le rhum,…
La Martinique est la Guadeloupe dégage des images très similaires, le “rhum” est plus présent en Martinique, la Guadeloupe une connotation plus “exotique” et “dépaysement”, dû à l’aspect tropical, la musique et le culinaire.
Positionnement Guadeloupe

&nbsp

La montagne, on en parle ?
On constate que l’aspect montagne est très peu évoqué, contrairement à La Réunion, qui en a fait son point d’attraction principal en l’inscrivant au Patrimoine de l’Unesco.
&nbsp

La Guadeloupe, avec son volcan actif, et sa chaîne de montagne a donc un atout certains à développer.
Que faire de la culture ?
Si elle est évoquée pour la Martinique et la Guadeloupe par les voyageurs sortant peu de France, elle ne l’est pas du tout par les grands voyageurs. Force est de constaté qu’elle n’est pas non plus bien développé. Des musées, des habitations, des bâtiments patrimoniaux, de l’histoire il y a en a, manque une promotion bien ciblée et une professionnalisation de guides spécialisés.
Le Gwo Ka est d’autres musiques folkloriques sont tout de même bien appréciés et le visiteur aura plus de chance d’y assister et participer en Basse-Terre.
&nbsp

En conclusion : rien de neuf sous le soleil !
Le nombre de visiteurs progressent toujours et restent prévus à la hausse. La destination Guadeloupe, comme la Martinique et La Réunion, sont bien connus des hexagonos. Leurs points forts sont la facilité d’accès, la langue, le soleil et la mer. C’est aussi une destination d’habituées, plus de 60% des visiteurs sont déjà venus et compte revenir.
Des atouts comme la montagne et la culture sont toujours à développer comme on le sait depuis longtemps sans pour autant voir beaucoup de progrès dans le domaine.

Télécharger l’étude complète ici.